Catégories
Santé et bien-être/Ayurveda

La peau et le soleil après 50 ans selon l’Ayurvéda

Le soleil est à la fois un ami et un ennemi. Un ami car il nous réchauffe, nous met de bonne humeur, nous procure de la vitamine D. Il contribue à notre bien-être, nous aide à lutter contre l’ostéoporose et nous donne bonne mine ! Cependant, il est aussi notre ennemi car, à trop forte dose, l’exposition aux UV provoque des brûlures, c’est le coup de soleil. Qui n’en a jamais été victime ? La peau est rouge et douloureuse, c’est très désagréable. Plus les couches profondes de la peau sont touchées, plus le coup de soleil est grave. N’oublions pas que la répétition des coups de soleil augmente fortement le risque de cancer cutané, d’autant plus s’ils se sont produits durant l’enfance. Le bronzage peut constituer une protection vis-à-vis du soleil, mais il ne faut pas oublier qu’il est la réponse de la peau à une agression. Les UVA accélèrent le vieillissement de la peau. Ainsi, elle perd de sa souplesse, s’assèche, les rides apparaissent et se creusent. Et maintenant, il est trop tard ! Alors, il faut vraiment faire attention pour préserver sa peau le plus longtemps possible !

En vieillissant, il est de plus en plus nécessaire de faire attention à sa peau. Il est fini le temps où je me prélassais toute la journée à la plage pour être bronzée et avoir bonne mine ! Les douleurs liées aux coups de soleil sont réelles (j’ai même eu parfois la peau qui faisait des cloques après une trop longue exposition!). Les dommages occasionnés  se voient quand on prend de l’âge sous forme de taches sur le visage, le décolleté …

Photo extraite de Pixabay

Depuis quelques années, dans la mesure du possible, je reste à l’ombre de midi à 16 heures. Et surtout, j’ai remarqué que, même lorsqu’on est à l’ombre, on peut aussi bronzer ! Le soleil reste pointé du doigt comme l’ennemi numéro un de la peau. Maintenant, je ne sors plus sans un indice de protection de 50. Ma fille, qui habite en Australie, utilise l’indice 70 ! Et puis, trop de soleil est à l’origine des rides, donc, il faut vraiment se protéger …

L’Ayurvéda considère que la santé de la peau exige plus que de se tartiner le visage ou le corps avec des crèmes hydratantes. Garder une peau jeune et éclatante nécessite d’abord de connaître son type de peau en termes de Vata, Pitta ou Kapha afin de manger les aliments qui conviennent.

Le type Vata

La peau est sèche, a tendance à craqueler, à présenter des callosités. Elle est souvent froide au contact. Pour conserver leur équilibre, les personnes Vata doivent rester au chaud, au calme. Elles doivent éviter de consommer de la nourriture crue et froide (il vaut mieuxt manger chaud et épicé) et de s’exposer à des températures froides.

Le type Pitta

Leur peau est plutôt pâle, fine, brillante. Elle est douce et grasse et présente souvent des grains de beauté et des taches de rousseur. Pour conserver leur équilibre, les personnes Pitta doivent éviter les chaleurs excessives, les excès d’huile et limiter le sel. Il est conseillé de manger des aliments rafraîchissants, sans épices piquantes et de boire froid mais pas glacé.

Le type Kapha

La peau est douce, bien hydratée, moite et fraîche au toucher. Elle a tendance à être grasse et épaisse.  Il est conseillé de manger des aliments légers et secs : Elles doivent éviter la nourriture lourde, les produits laitiers ainsi que la nourriture et les boissons extrèmement froides ou glacées.

Je suis du type Pitta.

Il est préférable,  pour les constitutions Pitta,  de se protéger du soleil de midi en été. Elles se rafraîchiront  en mangeant des légumes verts,  des fruits doux et juteux (raisins, poires, pommes, grenades…). Elles cuisineront avec des épices qui protègent la peau tout en stimulant la digestion, comme le curcuma, la coriandre, le fenouil et le cumin.

Les soins spécifiques:

Le nettoyage quotidien (matin et soir)  figure en bonne position parmi les conseils de l’Ayurvéda. Viennent ensuite le sérum (hyaluronique !), la crème hydratante de jour, la crème de nuit … Ne pas oublier la lotion après-soleil après une journée à la plage ou à la montagne et bien sûr, le brumisateur tout au long de la journée!

Photo extraite de Pixabay

Si l’on respecte quelques précautions, l’exposition au soleil est une véritable nourriture pour la peau. Le soleil reste une source d’énergie pour le corps et l’esprit. Il favorise les mécanismes complexes de la production de vitamine D2, nécessaire à l’absorption du calcium qui nourrit le tissu osseux. Ainsi, il est recommandé aux personnes ayant la peau blanche d’éviter l’exposition directe au soleil de midi en été. De courtes périodes d’exposition au soleil du matin leur permettront d’absorber la dose nécessaire de vitamine D.

De même, il est conseillé d’éviter l’exposition prolongée au soleil en cas de colère, de faim ou de stress émotionnel, facteurs connus pour augmenter la chaleur dans le corps et rendre la peau plus sensible aux méfaits du soleil. Alors,  restez prudentes and enjoy !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *