50 + et voyageuse

Laos – Luang Prabang

Nous quittons Siem Reap et sa fournaise et après 1h10 de vol, nous arrivons  au Laos à Luang Prabang. A l’aéroport, nous payons 31 dollars US pour le visa. Habitée depuis des milliers d’années, Luang Prabang a été la capitale royale du pays jusqu’en 1975. Cette ville est un vrai petit joyau et  est inscrite à l’inventaire des sites du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995. Luang Prabang est connue pour ses nombreux temples bouddhistes, ses monastères et est entourée de montagnes.

Il existe encore beaucoup de maisons coloniales magnifiques, c’est vraiment une ville de province absolument charmante.

Une jolie maison coloniale

Notre hôtel

Sur le chemin de notre hôtel, nous remarquons une certaine effervescence dans les rues car c’est le Nouvel an Bouddhiste. Les Laos chantent dans les rues, dansent et s’arrosent copieusement. Notre hôtel est le 3 Nagas (Ban Vatnong) et nous avons une jolie chambre spacieuse, meublée dans le style colonial. Des fruits et des pâtisseries ont été déposés dans notre chambre, une bien jolie attention ! La „manager“ est une Française très sympathique qui nous parle de sa vie au Laos, c’est très intéressant de l’écouter…

Les cascades de Kuang Si

Dès le lendemain matin, nous partons aux cascades de Kuang Si . Nous traversons un paysage de moyennes montagnes, très vert et parsemé de petits villages. Ces cascades sont une vraie merveille de la nature. Comme nous arrivons tôt, il y a encore peu de visiteurs. Notre guide et le chauffeur nous installent un petit-déjeuner copieux (sur une nappe blanche!) que nous dégustons dans ce cadre idyllique.

 

Centre de sauvegarde des ours

Ce dernier a pour but de protéger et de réhabiliter l’ours noir d’Asie. Il y en a 27 que nous restons observer pendant quelques minutes.

Les grottes de Pak Ou

Enuite, nous retournons vers Luang Prabang et embarquons sur un bateau typique pour faire une croisière sur le Mékong.  Cette croisière dure 2h30 et c’est génial de filer ainsi  sur l’eau. Nous pouvons admirer le paysage tout en étant allongés, la vie est belle!

Nous arrivons aux grottes de Pak Ou. Ce sont deux grottes  encastrées dans la falaise, face au Mékong et emplies de plus de 4000 de statues de Bouddha de tailles et formes diverses. Il y a beaucoup de monde et d’escaliers …!

2 grottes composent l’ensemble de Pak Ou: la grotte de Tham Ting (la plus petite, visible de la rivière) et la grotte de Tham Phum (la plus grande et la plus profonde). Elles sont accessibles depuis le même endroit. La grotte principale est très sombre et c’est vraiment impressionnant de voir la ferveur des visiteurs.  Certaines statues sont très vieilles (plus de 300 ans) et  abîmées, mais l’ensemble reste tout de même assez fascinant.

L’arrivée aux grottes

Des centaines de Bouddhas de toutes tailles

Nous repartons ensuite sur le Mékong et nous faisons une halte sur un bateau-restaurant. Comme nous sommes en pleines fêtes du Nouvel An bouddhiste, il y a beaucoup de familles, de musique… Certains Laos lancent même des fusées en plein jour ! Beaucoup de joie, de bonne humeur… Nous sommes les seuls touristes et nous sommes particulièrement contents de pouvoir assister à cette effervescence populaire. Le soir, nous dînerons au restaurant de notre hôtel.

Les éléphants de Mandalao

Ce matin, nous allons rencontrer les éléphants de MandaLao. Nous partons vers la montagne et arrivons au bout d’une demi-heure à la ferme des éléphants. On nous donne des chaussettes et des chaussures «spéciales» qui montent jusqu’aux genoux !

Nous rencontrons l’un des directeurs du site qui nous raconte des histoires fascinantes sur les éléphants et leur refuge. Il nous apprend que le centre ne fait pas de promenades à dos des éléphants car le poids des touristes et de la nacelle entraîne des dommages irrémédiables au dos de ces animaux. Le centre est situé dans un endroit idyllique avec une rivière en contrebas.

Après la traversée en bateau, nous sommes accueillis par deux éléphantes adultes et un bébé, Mr. Kid ! Nous leur avons donné des bananes à manger. Elles les avalaient sans les mâcher, c’était impressionnant!  Puis nous avons commencé notre balade, les éléphantes marchaient derrière nous avec 4 employés du Centre. Cela   faisait un drôle d’effet de marcher dans la campagne et de sentir ces mastodontes dans notre dos !

Par moments, nous devions traverser des cours d’eau et des endroits boueux. Les chaussures étaient vraiment bien utiles! Nous avons assisté au bain de boue des éléphantes et Mr Kid s’en donnait à cœur joie! Elles étaient bien dociles et bien dressées, il nous a même été possible de les caresser, de les prendre en photo au plus près. Une expérience unique…

Après un déjeuner lao, nous sommes repartis à Luang Prabang pour en visiter les sites principaux.

Le Palais Royal

Nous avons commencé par le Palais Royal. Cette ancienne demeure royale (jusqu’en 1975) est aujourd’hui un musée relatant l’histoire de la monarchie passée. Ce bâtiment est construit avec des briques et du bois de teck. Le style du Palais Royal de Luang Prabang est un mélange d’architecture française et d’architecture laotienne traditionnelle.

Le bâtiment principal du Palais Royal  abrite le Musée National de Luang Prabang. À l’intérieur du Palais Royal / Musée National, il  est interdit de faire des photos ou vidéos. Vous devez retirer vos chaussures et les femmes doivent s’habiller en jupe longue ou en pantalon (des jupes longues sont fournies le cas échéant).

Tous les meubles et la décoration du Musée National sont originaux:  impressionnants escaliers de marbre, collections d’art, d’armes, de peintures murales, bijoux, la couronne royale …. Clou de la visite, la salle du trône est couverte d’une étonnante mosaïque en verre miroir sur fond rouge illustrant les contes folkloriques laos, les cérémonies et les coutumes du pays. Derrière s’ouvrent les appartements privés de la famille royale, qui sont, dans l’ensemble, d’une grande simplicité.

Le Wat Vitsoun

Puis, nous sommes allés voir le Wat Vitsoun,  plus connu sous le nom de «Stupa Pastèque» en raison de sa forme évocatrice. La plupart des partitions du bâtiment d’origine ont été sculptées en bois, et l’extérieur était l’un des plus beaux de Luang Prabang. Il abrite aussi une importante collection de riches objets religieux et d’autres “objets d’art”.

Ensuite, nous avons visité une pagode où nous avons rencontré beaucoup de Laos en tenue traditionnelle.

Toujours en relation avec le Nouvel An Bouddhiste, nous avons observé une des traditions: je suis montée sur un échafaudage et j’ai versé de l’eau sur des fleurs qui étaient déposées dans une sorte de barque.  On demande ainsi la protection de Bouddha. Nous répéterons ce geste plusieurs fois dans des pagodes différentes.

Le Vat Xieng Thong

Nous continuons vers le Vat Xieng Thong, le “monastère de la cité d’or”, qui est probablement le plus beau des temples de Luang Prabang et l’un des hauts symboles du Bouddhisme au Laos. Ce lieu est de toute beauté. On pourra notamment y trouver un bâtiment recouvert d’une magnifique mosaïque représentant l’arbre de vie, ainsi qu’un bâtiment abritant le char funéraire doré gardé par 2 Nagas.  Des portes sculptées dorées et ce char funéraire brillent au soleil, ajoutant encore une impression de magnificence à ce lieu. De superbes mosaïques recouvrent les murs des différents bâtiments.

 

Musée ethnique

Après cette visite dans les pagodes, nous sommes allés au Musée ethnique. Au TAEC (Traditional Arts and Ethnology Centre)on peut en apprendre plus sur les différentes minorités ethniques du Laos et découvrir de magnifiques objets d’artisanat.

Dîner à l’hôtel

Le soir, nous dînons dans le jardin de l’hôtel. Notre menu est typiquement lao et comme hors-d’oeuvre, nous avons mangé des sortes d’algues avec de la confiture de buffle (!!!).  Assez inhabituel mais nous nous régalons de ces nouvelles saveurs.

Un repas typiquement lao

Le marché de nuit

Ensuite,  nous sommes allés nous promener au Marché de nuit.  Ce marché a lieu chaque soir et on y vend toutes sortes de produits artisanaux allant du textile (certaines pièces de tissu sont vraiment très belles) au whisky local (dans lequel macèrent des serpents, des scorpions et autres créatures venimeuses), ainsi que toutes sortes de petites babioles dont  raffolent les touristes.

C’est un vrai marché aux puces éclairé par des lanternes rouges dans les allées duquel il fait bon flâner.  On peut aussi goûter aux spécialités locales pour un prix moindre. Il y règne une ambiance bon enfant fort agréable. Puis nous rentrons à l’hôtel, passablement fatigués après une journée si chargée !

Le Tak Bat

Le lendemain, nous nous sommes levés à 5h30 pour assister au Tak Bat, la procession matinale des moines. Il pleuvait à verse et nous nous demandions si les moines allaient venir. Effectivement, ils sont tous arrivés à 6h, en procession, pieds nus et portant un parapluie. Sous la pluie et dans la nuit, il y avait peu de gens dans les rues pour leur donner des offrandes. Chacun portait sa sébile et il y avait beaucoup de jeunes moines parmi eux.  La pluie  tombait en trombes, le «spectacle» était malheureusement un peu gâché. Mais nous étions quand même contents d’avoir pu y assister!

Plus tard, nous faisons nos bagages et nous partons à l’aéroport pour aller à Vientiane, capitale du Laos. Pour tout avouer, je serais bien restée plus longtemps à Luang Prabang. J’ai bien aimé son côté décontracté, ses temples, ses jolies maisons coloniales. Il y a définitivement une certaine nonchalance et un art de vivre lao très agréable dans cette ville.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Veuillez lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *