Catégories
50 + et voyageuse

Sortir de sa zone de confort en sortant des sentiers battus

Il existe mille sortes de voyages différents et chacun peut voyager comme il l’entend. Pour ma part, je préfère qu’il y ait un peu d’aventure et de spontanéité, cela met du piment dans les voyages que j’entreprends. J’ai ainsi eu parfois l’occasion de vivre des expériences enrichissantes (rencontres avec des villageois en Indonésie et au Népal) ou effrayantes (rencontre avec un serpent extrèmement dangereux au Costa Rica ou une méduse venimeuse en Malaisie) qui m’ont laissée des souvenirs impérissables. Le principal, lors de “mauvaises rencontres”, est de s’en sortir sans dégâts majeurs !

Le voyage historique

Peut-être êtes-vous passionnée d’histoire et intéressée par les civilisations anciennes ? Peut-être voulez-vous aller à Rome et lancer de la monnaie dans la fontaine de Trévise ? Ou alors voulez-vous visiter le Kremlin à Moscou ? Ou bien visiter un lieu peut-être un peu moins connu mais tout aussi captivant, tels les  menhirs de Carnac en Bretagne ?

A l´intérieur du Kremlin

Les alignements de Carnac

Le voyage dans l’espace

Si vous décidez d’aller dans le Yukon ou en Scandinavie pour regarder les étoiles ou voir les aurores boréales, vous allez certainement faire un superbe voyage. Mais si vous décidez d’aller voyager dans l’espace, au cas où vous pourriez vous offrir une telle dépense, vous pourrez y aller. Car ce genre de voyage est devenu une réalité ! Il faut simplement attendre un peu que les prix continuent à baisser ! Je rêve un jour de voir les aurores boréales. Par contre, je ne pense pas que le voyage dans l’espace soit pour moi.. Je préfère de beaucoup voir les nuits blanches de Saint-Pétersbourg.

Voyage vers des endroits reculés

Plus la destination est lointaine, plus le voyage est inhabituel car la distance coûte cher et n’est pas accessible à tout un chacun. Il est plus facile d’aller en Islande qu’au Groenland. Les Iles Féroé ou les îles Hébrides (Ecosse) sont moins fréquentées que les îles grecques.  Et il est plus simple de voir le Sahara au Maroc que d’aller dans le Désert de Gobi en Mongolie.

Plus un endroit est éloigné et plus il est inhabituel. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il est plus attractif, il est seulement différent. Lors de mon récent voyage aux Seychelles, au milieu de l’Océan Indien, j’ai pu constater à quel point il est extraordinaire d’être presque coupé du monde pendant quelques jours.

Magnifiques Seychelles

Le tourisme d’aventure

L’aventure est définitivement quelque chose dont nous ne faisons pas l’expérience quotidiennement. Il peut s’agir ici de sport (comme la descente de la Colorado River en rafting – une expérience extraordinaire qui m’a beaucoup plu).

On peut aussi marcher le long de la Muraille de Chine  (une autre expérience inoubliable que je recommande). Le simple fait d’avoir eu la possibilité de vivre ces aventures me comble de joie et de gratitude.

Le tourisme de la douleur

C’est un titre terrible mais ce genre de tourisme existe pourtant. En voici quelques exemples :

  • Le tourisme de désastre qui s’appuie sur la misère des populations. Il peut s’agir ici de personnes voulant visiter les endroits où il y a eu des ouragans, des tsunamis ou autres désastres naturels. Ce serait apparemment un type de voyage très populaire (Sri Lanka).
  •  Le tourisme noir où le voyageur recherche la visite d’endroits liés à la mort et à la souffrance, comme les camps de concentration (Auschwitz) ou les « Killing Fields » au Cambodge.
  • Le tourisme des bidonvilles, où l’on visite les quartiers pauvres comme ceux de Mumbai,  les favelas de Rio ou les townships de Johannesburg.

Le voyage dangereux

Il est encore inhabituel de voyager dans les endroits dangereux (heureusement, d’ailleurs !). Certes, le risque zéro n’existe nulle part. Je pense cependant qu’il faut éviter d’aller voyager dans les pays qui sont en guerre, ou bien ou l’on risque de se faire enlever. Le monde est assez vaste pour que l’on puisse trouver une destination moins risquée, quitte à y aller quand la paix sera restaurée.

En conclusion, il m’a été donné (et ce n’est pas terminé !) de voir :

–  des monuments magnifiques façonnés par la main de l’homme (le Taj Mahal en Inde, le site de Borobudur en Indonésie, l’Empire State Building à New York, Angkor Wat au Cambodge, les Pyramides en Egypte),

–  des paysages extraordinaires (la Monument Valley dans le Colorado, les chutes du Niagara au Canada, le Mont Everest au Népal, la Montagne de la Table à Cape Town en Afrique du Sud, les plages des Seychelles)

– et de faire des expériences inoubliables avec des animaux (ceux du Parc Krüger en Afrique du Sud, les dauphins  accompagnant  notre bateau dans le « Baja California », les singes hurleurs au Costa Rica, les baleines au Sri Lanka).

Toutes ces expériences m’ont fait voir à quel point la Terre est belle et mérite que l’on s’occupe d’elle car elle est une source inépuisable d’émotions intenses  et toujours renouvelées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *