Catégories
50 + et voyageuse

Vietnam : Les environs d’Hanoï

C’était très intéressant de découvrir la campagne dans les environs d’Hanoi. J’ai vu beaucoup de rizières dans lesquelles travaillaient des femmes à chapeau conique. J’ai pu visiter la pagode de Tay Phuong et le village de Dong Luam. La pagode, très ancienne, est en excellent état et son architecture est d’influence chinoise. Elle est toujours fréquentée par de fervents fidèles. Le village de Dong Luam est un village bâti en latérite, une pierre qui lui donne cette couleur rose si caractéristique. J’ai même eu l’occasion d’aller sonner les cloches de l’église catholique du village !

La Pagode Tay Phuong

Aujourd’hui, je vais faire deux excursions à l’extérieur d’Hanoï. Tout d’abord, nous (ma guide et moi) nous rendons à la pagode Tây Phuong qui est l’une des plus anciennes pagodes du Vietnam (elle date du 7ème siècle) et qui fait la fierté de l’art bouddhiste vietnamien.  Nous traversons un paysage de rizières et,  ce qui est bizarre et inhabituel, il y a des tombes au milieu des rizières !

 Des tombes au milieu des rizières !

La pagode trône au sommet d’une colline boisée. Un escalier de 239 marches mène à l’entrée. C’est parti !

Escaliers menant à la Pagode Tay Phuong

La pagode est composée de trois parties parallèles : temple supérieur, temple moyen et temple inférieur. Chacune dispose de deux étages et d’un toit sculpté de fleurs, feuilles, dragons, lions et phénix. Les murs sont en briques, les fenêtres rondes symbolisent le Yin et le Yang.

Tous les piliers sont placés sur une pierre bleue en forme de lotus. Pour pouvoir visiter la pagode, je mets une veste autour de ma taille.

La Pagode Tay Phuong

Mais ce site est surtout célèbre pour ses 62 magnifiques statues de bois de jacquier, chefs-d’œuvre du 18ème siècle.  Aucune statue ne ressemble à une autre. Certaines sont plongées dans la méditation, alors que d’autres semblent enjouées. Toutes apportent l’image d’une vie humaine réelle et vivante avec ses tristesses, ses malheurs, ses joies.

Quelques statues en bois de jacquier

Nous avons l’occasion d’assister (de loin) à une cérémonie donnée pour le décès d’un aïeul (survenu il y a 3 mois !!). Toutes les personnes portent une longue robe marron. C’est à la fois intéressant et émouvant de les observer. Comme toujours, je suis très impressionnée par la ferveur et la sérénité qui  se dégagent de leurs  prières.

Des villageoises en prière

Le village de Duong Lam

Nous continuons notre visite vers le village de Duong Lam. Ce village possède une histoire vieille de 1200 ans et de nombreuses maisons datent de 400 ans. Il est le seul endroit au Vietnam où deux rois sont nés, ce qui donne au village son prestige.  Après leur décès, les populations locales ont construit des temples en leur honneur. Duong Lam dispose de 21 sites de reliques, composé de temples, de pagodes et de tombes dont dix reliques ont été classées comme des reliques nationales et provinciales.

Ce village est bien connu pour ses maisons en briques de latérite, construites il y a trois ou quatre siècles.  Il a beaucoup de charme et est hors du temps. La guide me conduit le long des ruelles, cela me donne un aperçu de la vie rurale vietnamienne, loin de l’effervescence des grandes villes.

Constructions en latérite

L’heure de  la sieste

Nous aurons l’occasion de rencontrer quelques personnes âgées qui nous ont invités à boire le thé.  Il est encore d’usage pour ces personnes de mâcher du bétel, celui-ci leur donne des gencives et des dents rouges.

Une vieille femme âgée de 92 ans et consommatrice de bétel !

L’Eglise catholique

Plus loin, nous rencontrons  le sonneur de cloches de la seule église catholique du village. Il nous invite à grimper avec lui dans le clocher afin de sonner la cloche (qui pèse une tonne!). A l’heure dite, la cloche retentit dans le village. C’est, pour moi, une expérience toute nouvelle durant laquelle nous avons beaucoup ri et partagé des instants inoubliables et précieux.  La guide m’achète du «chetam», sorte de friandise à base de riz, qui se laisse manger, ma foi …

Duong Lam: la seule église catholique du village

Duong Lam : le sonneur de cloches

Après cette journée riche en découvertes culturelles, nous rentrons à l’hôtel. Le soir, j’irais dîner dans un restaurant situé non loin de celui-ci. Il y a beaucoup de monde dans les rues, beaucoup de musique, d’activité, d’ambiance… C’est vraiment très agréable de se promener le soir. Je ne ressens aucun sentiment d’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *