Catégories
50 + et voyageuse

Vietnam : Hanoï

J’ai beaucoup aimé visiter Hanoï. Comme dans toutes les villes du Vietnam, la circulation y est très dense mais cela mis à part, on y trouve un mélange très intéressant d’influences d’Asie du Sud-Est, de Chine et de France. J’ai parcouru la ville à pied et en rickshaw et j’ai pu découvrir le coeur de la vieille ville avec ses innombrables rues très animées. Une traversée à pied du pont Long Bien est une expérience à tenter ! Après avoir vu le Lac Hoan Kiem et le temple de la Littérature, j’ai visité le musée de l’Armée, où sont exposées différentes pièces d’artillerie mais aussi des carcasses d’avions récupérées sur les champs de combat. J’ai terminé ma visite de la ville par le Mausolée d’Ho-Chi-Minh, grand bâtiment massif avec des soldats qui relevaient la garde au pas de l’oie, comme leurs homologues soviétiques !

Cette année, j’ai décidé de faire un voyage dont je rêvais depuis de nombreuses années. Je vais partir au Vietnam, au Cambodge et au Laos pendant 3 semaines ! Cette fois, j’aurais un guide francophone et un chauffeur  pendant tout mon séjour. Je prends les renseignements concernant les visas.  Un  visa vietnamien n’est pas nécessaire pour les ressortissants français s’ils restent moins de 15 jours dans le pays.

Quel plaisir d’arriver dans la chaleur d’Hanoï ! Une fois les formalités administratives accomplies à l’aéroport, je vais changer de l’argent. Pour un Euro, je reçois 27 000 Dongs ! Et un billet de 500 000 Dongs vaut 18,50 Euros ! Je pars vers mon hôtel avec mon chauffeur et mon guide.

Premières impressions: tout me semble moderne: larges avenues, publicités, grosses voitures  … Les maisons sont bizarrement très étroites de façade et très longues sur l’arrière. Capitale du Vietnam, Hanoï est célèbre pour son architecture  et la richesse de sa culture, mélange d’influences d’Asie du Sud-Est, de Chine et de France. En son cœur se trouve le vieux quartier chaotique, où les rues étroites sont plus ou moins regroupées par type de commerce.

Jour 1

Mon hôtel „La Siesta“ (94 Phố Mã Mây, Hàng Bạc, Hoàn Kiếm) est situé au centre de Hanoï, dans une rue très animée. L’hôtel en lui-même est très moderne et le personnel parle parfaitement anglais. Après m’être reposée, je décide d’explorer le quartier à pied.  Quelle effervescence ! Il y a du monde partout, des motos, des voitures, des touristes…

En chemin, je décide de me faire couper les cheveux chez un coiffeur dont le matériel (quelques chaises, quelques ciseaux et un miroir) est installé au bord de la rue ! Cela me coûtera 2 Euros ! Et je serai contente de ma coupe, ce qui m’a beaucoup étonnée ! Ce qui est bizarre aussi, tout au long de ma promenade, c’est de voir tous les Vietnamiens (ou presque) assis sur de micro-chaises en plastique sur les trottoirs en train de manger de la „street food“.

Voici quelques scènes de rue “typiques”:

Le Pont Long Bien

Je commence par me promener sur un vieux pont construit par les Français au 19ème siècle. Aujourd’hui, le Pont Long Bien (ex-Pont Paul Doumer) est l’un des cinq ponts qui traversent le fleuve Rouge d’Hanoï. Cependant, il  est peut-être le pont le plus spécial avec une grande valeur historique, architecturale et culturelle unique.

C’est le seul pont à Hanoï où  les motos et vélos doivent rouler sur le côté gauche et où les touristes peuvent se promener. Beaucoup de gens qui vivent ici ou visitent Hanoï disent que le pont Long Bien est le meilleur endroit pour regarder le lever ou le coucher du soleil.

Ce pont fait environ 2 Km de long et est tout rouillé. Cela n’empêche pas une circulation intense de motos, d’un train, de piétons… On tremble à chaque instant mais l’édifice tient bon! De ce pont, l’on a une vue sur le paysage alentour, c’est très intéressant et tellement dépaysant ! Je remarque que tous les conducteurs de motos, voire leurs passagers, portent un masque pour se protéger de la pollution.

Hanoï : le pont Long Bien – piétons et motos

Hanoï: le pont Long Bien – la photo de tous les dangers

Après cette longue traversée du pont sous la chaleur, je m’arrête dans un café où je bois une bière vietnamienne qui me coûte 25 cents ! Je  retourne à l’hôtel en taxi et je passe devant des monuments magnifiquement éclairés (l’Opéra, l’Église Saint Joseph). Cette première journée me laisse une impression très positive !

Jour 2

Le Lac Hoan Kiem

Mon hôtel est situé au centre-ville, il m’est donc facile de visiter les principaux points de vue à pied. Dès le lendemain, je pars tout d’abord visiter le Lac Hoan Kiem,  connu sous le nom de “Lac de l’épée restituée”, qui comprend en son centre la tour de la Tortue. Ce lac est cher au coeur des habitants d’Hanoï.

On accède aux temples par un magnifique pont rouge. On  y trouve  de superbes bonzaïs et un autel où tronent des offrandes diverses. L’endroit est très paisible à côté de l’effervescence de la rue. Tous les temples sont de style chinois.

Hanoï: le Lac Hoan Kiem

Le Temple de la Littérature

Je continue vers un site inscrit à l’Unesco: Le Temple de la Littérature (HoGiám, Văn Miếu, Đống Đa). Ce temple, ou sanctuaire du Prince propagateur des Lettres, est  un temple confucéen qui a été construit en 1070. C’est le plus important des mausolées de Confucius du pays. Il est divisé en cinq cours et formé d’une enfilade de bâtiments d’inspiration chinoise. Il était fréquenté par des lettrés il y a plusieurs siècles. C’est magnifique et paisible de s’y promener.

Hanoï: le Temple de la Littérature

Hanoï: le Temple de la Littérature – la statue de Confucius

Le Musée de l’Armée

Puis je pars en rickshaw vers le Musée de l’Armée (28A Điện Biên Phủ, Điện Bàn, Ba Đình).   Cela fait tout drôle de se retrouver  dans une telle circulation, j’ai eu peur d’être heurtée cent fois mais non, tout s’est bien passé.

Le Musée de l’Armée consiste, entre autres, en une exposition à l’extérieur d’avions américains et russes, de tanks, de diverses armes … qui ont participé aux divers conflits qui ont agité le Vietnam. C’est intéressant et émouvant tout à la fois. Le musée offre 30 salles présentant des objets et documents reliés à l’établissement et au développement des forces armées vietnamiennes. Malheureusement, il est fermé le lundi, jour de ma visite !

Hanoï: le Musée de l’Armée: enchevètrement de pièces d’artillerie récupérées

Hanoï: le musée de l’Armée

Le Mausolée d’Ho Chi Minh

Je continue vers le Mausolée érigé à la gloire d’Ho Chi Minh (19 Ngách 158/19 Ngọc Hà, Đội Cấn, Ba Đình). Malheureusement, il était fermé le jour de ma visite mais j’ai pu assister à la relève de la garde. Le monument en lui-même est immense et d’inspiration soviétique. C’est la même chose pour la relève de la garde. Les soldats sont habillés en blanc et effectuent les mêmes gestes que leurs collègues du Kremlin!

Hanoï: le Musée Ho Chi Minh

Hanoï: le Musée Ho Chi Minh – la relève de la garde

Je reste un petit moment sur cette gigantesque esplanade puis je vais me promener dans un jardin contigu, à l’abri des hordes de touristes. Le Musée Hô-Chi-Minh-Ville, situé non loin de là, est également fermé ce lundi !

Près de de mon hôtel, je m’offre un massage des pieds d’une heure pour  20 000 Dongs (environ 75 centimes !). Comme c’est agréable après avoir marché toute la journée sous cette chaleur !

Où dîner ?

Le soir, je vais dîner chez „Madame Hien“ (15 Chân Cầm, Hàng Trống, Hoàn Kiếm) un restaurant qui m’a été recommandé et pour lequel il faut réserver. La nourriture est très bonne et copieuse, je mange dans le jardin, c’est très agréable. Je rentre ensuite à l’hôtel, passablement fatiguée par la chaleur et pas encore tout à fait remise du décalage horaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *